Sarah Fila-Bakabadio

Sarah Fila-Bakabadio est historienne en études américaines et afro-américaines et maitresse de conférences à l’université de Cergy-Pontoise/Cergy Paris Université. Elle est membre du laboratoire AGORA (EA 7392).

Ses recherches portent sur l’Atlantique noir. Elles abordent les circulations, intellectuelles, culturelles et politiques des Africains-Américains, Afro-descendants d’Europe et Africains au cours des 20e et 21e siècles. Sarah Fila-Bakabadio a ainsi étudié les connexions révolutionnaires des nationalismes africains-américains avec l’Afrique dans les années 1960 et 1970 ; la formation et la migration de studies (les Black Studies, les African Diaspora Studies) ; les représentations visuelles du corps noir et l’esthétique de la beauté noire.

En 2016, elle a publié publié l’ouvrage issu de sa thèse de doctorat, Africa on my Mind : une histoire sociale de l'afrocentrisme  aux États-Unis (Les indes savantes). Ce travail retrace les origines de la notion d'afrocentrisme et décrit les pratiques de réafricanisation qu’elle a générées aux États-Unis entre 1965 et le début des années 2000. Elle a également co-dirigé plusieurs numéros de revues et écrit de nombreux articles dans des périodiques et ouvrages collectifs.

A venir

Séminaires

  • Histoire sociale des populations noires en France

       2et et 4e jeudi du mois de 10h à 12h, Université Paris 8.

               Séminaire suspendu pour cause de COVID-19.

  • Les arts en Afrique et dans les diasporas

Cycle: "Performer le politique"   -   Dialogues Afriques

Le jeudi de 18h à 21h, auditorium, Cité Internationale des Arts, 18 rue de l'hôtel de ville, 75004 Paris.

Séminaire en présentiel suspendu pour cause de COVID-19.

 

Des ressources seront prochainement déposées sur le site internet de la Cité Internationale des Arts:

Dernières publications

  • “ On décalages in the African Diaspora ”, African Diaspora (Brill), 10th Aniversary Issue, 2019, v. 11, n°1-2, p. 162-178.

  • “ Existe-il une porosité naturelle entre les Black Studies et les Cultural Studies ? ”, in Sophie Croisy, Lise Guilhamon, François Robinet, Brigitte Rollet (sous la dir.), Diogène, n°2017/258-259-260 : “ L’histoire culturelle au prisme des studies ”, 2019, p. 84-95.

  • “ Quelle localisation pour les afrocentrismes afro-américains ? ”, in Y. Kisukidi et P. Guedj (dir.) “ Afrocentricités : histoire, philosophie et pratiques sociales ”, Tumultes, n° 52, mai 2019, p. 53-67

  • Africa on My Mind : Histoire sociale de l'afrocentrisme aux États-Unis, Paris, Les Indes savantes, 2016, 416 pages.

Africa on My Mind propose une plongée en afrocentrisme. Le terme afrocentrisme désigne une idée, des pratiques et des courants de pensée destinés à observer le monde d'un point de vue dit « africain ». Aux États-Unis, il s'est diffusé dans les années 1990 avec l'apparition d'afrocentrismes universitaires menés par trois historiens : Molefi Asante, Maulana Karenga et Leonard Jeffries. Il a alors généré des concepts et des usages sociaux et culturels dont beaucoup ignorent aujourd'hui les origines. Des enseignements sur l'histoire de l'Égypte antique, à Kwanzaa, le « Noël noir », à la vente de poupées Barbie ghanéennes, en passant par les rites de passage, l'afrocentrisme s'est progressivement transformé en afrocentrismes et a pénétré le quotidien des Africains-Américains pour y incarner leur héritage africain.

Par cette étude pluridisciplinaire, Sarah Fila-Bakabadio effectue une exploration inédite de milieux traditionnellement difficile d’accès. Elle en propose une généalogie et souligne les liens étroits entre les histoires africaine et afro-américaine qui, des nationalismes afro-américains aux indépendances africaines, interagissent dans des espaces désormais nommés Atlantique noir ou diaspora africaine.

Cette étude offre une vision originale d'un phénomène finalement mal connu au-delà des débats parfois polémiques qu'il suscite. Elle est un parcours qui, des églises de Washington aux ghettos de New York, interroge les constructions identitaires, les mémoires, les imaginaires d'Afrique.